Interview Kaoru Tokyo Sports

Après trois ans et neuf mois, le nouvel album  » PHALARIS » est sorti.

Kaoru: Lorsque j’ai réfléchi pour la première fois au genre d’album que je voulais faire, j’avais l’image d’un album qui serait « comme un coffre aux trésors, rempli de différentes choses ». Je suis donc heureux que les gens qui l’écoutent aient passé un bon moment.

Qu’aviez-vous en tête lorsque vous avez produit l’album?

Kaoru: Je dirais « quelque chose dans lequel moi, DIR, existons ». Cette fois-ci en particulier, j’ai voulu faire quelque chose de condensé pour que dans 10 ans quand les gens demanderont « Quel est l’album le plus connu de DIR? » on puisse dire que c’est cet album.

Quand avez-vous commencé la production?

Kaoru: Immédiatement après la sortie de l’album précédent. Il y avait beaucoup de chansons inachevées, et vers la fin de l’année dernière j’ai pensé: « Il est temps de choisir des chansons et de commencer à enregistrer ». Nous avons commencé à enregistrer au début de l’année, et à peu près à ce moment-là, nous avons commencé à nous mettre en mode « finir l’album pour de bon ». La dernière chanson a été décidée vers le mois de mars.

A la dernière minute!

Kaoru: Le premier titre « Schadenfreude » était la dernière chanson à être terminée, et je l’ai faite avec le sentiment qu’elle allait être la première chanson. Lorsque j’ai terminé cette chanson, j’ai vu toute l’image de l’album dans mon esprit.

Parlons du 25e anniversaire

Kaoru: Je ne suis pas vraiment conscient que je fais cela depuis 25 ans. Je sais que ce n’est pas un nombre d’années facile, mais j’ai l’impression d’avoir fait de mon mieux à chaque instant et, avant de m’en rendre compte, c’est arrivé. Quand je l’ai réalisé, ça faisait 25 ans.

Il est rare qu’un groupe dure 25 ans sans changement de membres.

Kaoru: Nous avons juste joué en live, fait des albums, joué en live, fait des albums. C’est tout ce que nous avons fait pendant 25 ans. Je voulais que nous soyons un groupe qui puisse continuer aussi longtemps que possible. Il y a du pouvoir dans la continuité. Les membres sont conscients du caractère irremplaçable, de « la présence unique de DIR » dans le son, la performance live et l’apparence. Nous continuons d’en assumer la responsabilité.

Un mot pour les fans.

Kaoru: Je suis tellement reconnaissant. Même si je veux continuer le groupe, c’est parce qu’il y a des gens qui nous regardent et nous écoutent que nous pouvons librement et égoïstement écrire des chansons et nous produire en concert. À l’occasion du 25e anniversaire du groupe, nous avons été disponibles sur les plateformes de streaming pour la première fois. Je pense que les gens de tous âges apprécieront cet album, qu’ils s’intéressent à DIR après avoir lu cette interview ou qu’ils aiment le groupe depuis longtemps, donc écoutez-le absolument.

(Une version complète de cette interview sera publiée dans Tokyo sports Note)

https://www.tokyo-sports.co.jp

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s