Dir en grey magazine My Rock live report

IMG_9938

« Mine de rien, la dernière venue de Dir en grey à Paris date du 16 mai 2015, au Bataclan. Un concert mémorable qui suivait celui de sukekiyo, projet annexe de Kyo, le 17 septembre 2014 au Divan du monde. Ça fait donc un bail que la bande au chanteur mystérieux [XD] n’a pas foulé une scène parisienne. Le public le sait en ce dimanche 14 octobre où les japonais affichent complet au Trianon. pas de première partie [pauvre DJ], dès 20h30 le groupe entre sur la scène du théâtre, dans la pénombre et les fumigènes. Dès l’entame, on sent que Dir en grey est en forme pour défendre les nouvelles chansons de The Insulated World. Mais il n’en est rien, aucune [oui, je laisse les fautes XD] des titres du nouvel album ne sera joué [QUOI!??? XD]. Il est vrai que ce dernier album en date est une suite moins inspirée et viscérale que le génial Arche (2014). C’est d’ailleurs par « Soshaku » tiré de ce même disque que le set démarre. [….. attendez, on parle bien du Trianon là? 2018? Le live d’il y a 3 semaines?] Ça met dans l’ambiance sombre et grandiose des 5 musiciens. Le visage grimé que des lumières criardes mettent en relief, Kyo alterne les chants clairs et les parties growlées avec brio et une gestuelle qui n’appartient qu’à lui. Parfois, le fil du micro lui sert d’intestin qui sort de son ventre. Viscérale on a dit. Parfois des vidéos (le light bleuté de « Un deux ») [Un deux était géniale d’ailleurs! 8D] sont projetées transformant le Trianon en théâtre de la cruauté [HAHAHAHA!!!]. Une cruauté qui côtoie une poésie toute asiatique faite de nihilisme et de cri de désespoir. Le show est ainsi un défouloir, tout en maîtrise et précision. Les soli [solos j’imagine] s’enchaînent. (Ah ces guitares de « Uroko » ces arpèges à la Metallica de « Tousei ») [Ouaiiiis, Uroko était énorme, et Tousei tellement puissante!!] et la formation donne vraiment l’impression de se donner à fond devant un parterre de fans acquis à la cause (des fanatiques mêmes!) [Olalala!!!]. A voir le front man se tortiller, implorer les cieux [….ouiiiii? XD], se mettre à genoux puis s’écrouler, on pourrait s’imaginer être le témoin privilégié de son dernier tour de chant. En réalité son jeu de scène est très expressionniste, ce qui déchaîne les premiers rangs autant que l’ensemble des présents, médusés par la performance. Un set qui va se clore trop vite avec la band son de Saw 3D en final punk et épique. On aurait aimé une setlist plus longue avec d’anciens hits [Ouais comme Wake, Fukai ou, soyons fous, The III empire!] et les grands moments du dernier album (« Aka » ou « Followers ») mais c’est le seul bémol de la soirée. »

Alors là….. c’est écrit par un certain Christophe Laurent. Christophe, es-tu bloqué dans une faille spatio temporelle?  Est ce qu’on va avoir une fois un vrai live report ou….? Mais au moins j’ai beaucoup rigolé en lisant ça XD

Et puis tant qu’on y est, il s’est trompé sur la photo aussi. Il aurait du mettre celle là!

kyo15

 

Changements

J’ai enfin mon nom de domaine! Il vous plait?
Et concernant le fond d’écran, ça va? Vous arrivez à lire correctement? J’ai agrandi la police. Je voulais une texture pour changer, mais j’ai beaucoup hésité. Si c’est pas agréable à l’œil dites le moi surtout!

Twitter Kyo