The Unstoppable life tour15

Le concert au Rockavaria vient de se finir, la tournée Européenne est terminée! Comment l’avez vous vécue? Quelles sont vos impressions?
Personnellement c’était une merveilleuse expérience. C’est la première fois que je vis une tournée de cette façon. Le groupe était adorable en VIP (à part Toshiya qui a tout le temps boudé XD) les concerts étaient géniaux. Nous avons eu quasiment tout Arche, c’était vraiment génial. Il y a certaines chansons que nous n’aurons surement plus jamais la chance d’avoir en live (en tout cas en Europe). Cet album en live est moins bourrin que les autres, j’ai pu headbanger juste ce qu’il faut pour être « rassasiée » et j’ai pu les suivre dans un assez bon état finalement (je me voyais déjà en déambulateur pour le troisième concert XD). Puis c’était merveilleux de voir autant d’émotions sur les chansons Tousei et Kukoku no kyouon. Nous avons enfin eu droit aux écrans!!! Et tout s’est bien passé, j’insiste là dessus! XD Je vais garder un excellent souvenir de cette tournée, c’est peut être même ma meilleure tournée jusqu’à maintenant!? J’ai mille choses à dire en fait, mais je vais m’arrêter là. A dans deux ans Dir en grey!

Suite du programme:

Dir en grey: Lunatic fest
27.06: Osaka

Sukekiyo: Merry Gratful Year 2015
18.07: Osaka

Shinya x ToshI
20.07: Akasaka blitz

Dir en grey: Tour Never Free From The Awaking
10.09 Kanagawa – CLUB CITTA’ -「a knot」only-
11.09 Kanagawa – CLUB CITTA’ -「a knot」only-
15.09 Aichi – Zepp Nagoya
17.09 Kyoto – KBS Hall
18.09 Kyoto – KBS Hall
20.09 Osaka – Namba Hatch
21.09 Osaka – Namba Hatch
25.09 Hiroshima – BLUE LIVE Hiroshima
26.09 Fukuoka – Zepp Fukuoka
29.09 Tokyo – Shinkiba STUDIO COAST
30.09 Tokyo – Shinkiba STUDIO COAST
07.10 Niigata – Niigata LOTS
08.10 Niigata – Niigata LOTS
11.10 Hokkaido – Zepp Sapporo

Interview Kaoru

Le guitariste de DIR EN GREY, Kaoru et son groupe à Eindhoven
Les héros du rock – et métal japonais en Europe avec leur nouvel album propice aux concerts

Dans leur pays d’origine, le Japon, DIR EN GREY sont très populaire, mais en occident aussi leur mélange hautement imprévisible de métal progressif et de rock extrême est apprécié. Malgré des paroles majoritairement rédigées en Japonais. En mars leur étonnamment mélodieux neuvième album Arche est sorti en Europe. Avant leur tournée Européenne en mai, Kevin Pasman a discuté avec le guitariste Kaoru.

Lors de la tournée Européenne, DIR EN GREY passera par les Pays bas le mercredi 27 mai, au Effenaar de Eindhoven. Le set sera plus accessible que par le passé. Kaoru: “Nous avons atteint un point où nous voulions nous diriger vers quelque chose de plus simple que nos derniers travaux. Ça a été un tournant.”

Kevin Pasman : Quelle est la réaction du public à ce tournant ?

Kaoru : Beaucoup de gens qui ont écouté l’album sont très positif à son égard, mais certains qui ont aimé notre précédent album, plus lourd [violent], Dum Spiro Spero, pensent qu’il manque quelque chose [à Arche].

L’année dernière vous avez fait quelques concerts reprenant les chansons du mélodieux album de vos début, Gauze. Est ce que cela a influencé [la composition d’Arche]?

Non. Quand nous avons fait ces concerts, les chansons de l’album étaient déjà terminées.

Outre votre ESP Vipers habituelle, vous avez recommencer à utiliser vos vieux modèles Ganesa. Les avez vous utilisées pour l’album ?

Les Ganesas sont assez complexes à utiliser en studio, mais ESP ont fait un modèle pour moi qui est quelque peu basé sur ces guitares. J’ai utilisé celle là.

À cause du voyage vous ne pouvez pas emmener tout votre équipement aux Etats Unis ou en Europe. Quelles choses devez vous avoir absolument avec vous ?

Toutes les guitares dont j’ai besoin pour cette tournée, je les emmènerai moi même, je ne les laisserai pas. À côté de ça, je prend toujours mon AMT E1 pour la distorsion. Avec l’équipement que nous louons il doit y avoir un ampli Diezel.

Vos chansons peuvent être très complexes et il y a souvent un certain nombre de sons de guitare qui peuvent être entendu dans une seule chansons. Est-ce compliqué de le traduire en un concert ?

Même si nous jouons des chansons très complexes, nous n’essayons pas de tout jouer exactement de la même façon que sur l’enregistrement. Si il y a, disons, sept couches de guitares sur l’enregistrement, nous ne travaillerons pas avec des samples ou avec une piste en fond. Nous voulons garder le sentiment de live. C’est pourquoi nous nous concentrons sur ce que nous pouvons faire avec cinq personnes sur scène pour faire en sorte que les chansons sont amenées à la vie aussi bien que possible. Par le passé c’était difficile mais pour les chansons d’Arche ça a été étonnamment facile.

http://www.gitarist.nl/nieuws/artikel/2-14731/dir-en-greygitarist-kaoru-met-band-naar-eindhoven 


Traduit depuis une traduction anglaise réalisée par http://bbp4bonnzai.tumblr.com/

Merci à Talia Head pour la traduction!

Interview Toshiya metal.de

DIR EN GREY ont toujours tout polarisé : Les japonais ont été au sommet de ce qu’on nomme le « Visual Kei » – Mouvement remplissant les salles de cris de jeunes filles lookées manga et de fans d’Hello Kitty. Aujourd’hui la formation d’Osaka peut regarder en arrière avec neuf albums, leur son a connu de nombreux de changements au fil des années – et sont aujourd’hui devenu un groupe de métal. En Mai, DIR EN GREY joueront quatre dates en Allemagne dans le cadre de leur tournée Européenne :

20.05.2015 – Berlin, Astra
21.05.2015 – Dortmund, FZW
29.05.2015 – Arena auf Schalke, Gelsenkirchen, Rock im Revier
31.05.2015 – München, Rockavaria Festival

Pour cette raison, parmi DIR EN GREY, nous avons posées quelques questions au très compétent Toshiya, aux cordes graves [la basse quoi], à propos de leur tournée à venir.

Quels souvenirs de tournées avez vous à propos de l’Allemagne ?

Nous sommes venu ici il y a moins de deux ans, la dernière fois nous avons joué à Cologne. Cependant, notre tout premier concert en Europe s’est déroulé en 2005 à Berlin. Dans cette mesure nous avons de bons souvenirs de cette ville. Mais finalement tout les concerts en Allemagne ont été une très bonne expérience.

Quelles sont vos attentes concernant le public allemand ?

Je me souviens encore très bien de l’ambiance très enthousiaste de ce fameux concert à Berlin. Ce serait merveilleux si le public pouvait faire revivre cette atmosphère.

Avant que la tournée ne commence, vous allez devoir passer une journée en avion, je suppose ?

Oui, malheureusement. Nous l’appréhendons à chaque fois. Ici au Japon nous sommes habitués à effectuer des distances beaucoup plus courtes. Avant chaque tournée en Europe nous nous rappelons que ce sera très dur. Et quand ça commence enfin, nous sommes assez choqués de voir à quel point c’est vraiment dur, haha. Mais bon, cela ne changera pas.

Quels sont les bons côtés d’une tournée européenne, alors ?

Nous sommes impatients de voir les fans européens ! Ils sont différents des fans aux Etats unis ou d’Asie. Et bien sûr la nourriture ! Il y a en Europe des choses incroyablement savoureuses ! Et il y aussi un très grand choix de bières et d’alcool ! Personnellement, j’adore les saucisses et la bière allemandes ! Et la choucroute est très bonne aussi, haha.

Y a t’il quelque chose de typiquement allemand que vous trouviez étrange ?

D’abord il y a des hommes confondu avec les feux de circulation [je pense qu’il parle de ces fameux bonhommes pour les piétons ? Ou des personnes qui font la circulation], haha. C’est quelque chose qu’il n’y a pas chez nous.

Quels groupes allemand devrait avoir entendu tout Japonais ?

C’est une question difficile, l’Allemagne possède de nombreux grands groupes. Je dirais RAMMSTEIN.

À votre avis, quel est le marché le plus important pour vous, les USA, l’Asie ou l’Europe ?

C’est une question très difficile, je ne sais vraiment pas. Pour être honnête, je ne veux pas faire de classement, dans quels pays, quels fans nous soutiennent le plus. Ils sont tous importants.

Vous avez été à vos débuts décrit comme un brillant groupe de « Visual Kei », votre son a toutefois changé au fil des années et de vos neuf albums. Comment décririez vous votre musique aujourd’hui ?

En fait, notre son a évolué et est devenu toujours plus minimaliste. Le noyau lui est resté : Nous voulons toujours traiter de l’obscurité, l’ego et de ses conflits, et pourquoi les gens s’accrochent à la vie en dépit de tout. Le tout reflète également toujours nos « phases » [ce qu’ils sont/ressentent au moment de la création].

Vous êtes l’un des rares groupes japonais à avoir percé à l’internationale. Pourquoi est-il si difficile de se tailler une place internationale pour les groupes de chez vous ?

Honnêtement, je ne sais pas. Les goûts changent peu ou beaucoup. Mais je pense que la scène japonaise a du potentiel. Peut être que les groupes devraient s’investir un peu plus pour être perçue hors du Japon.

Jusqu’ici vous avez sorti neuf albums. Y a t’il déjà des projets pour votre dixième album ?

Nous avons tous déjà développé des idées pour le prochain album. Nous allons probablement commencer les enregistrements dans un avenir proche. Concrètement, pas encore, mais nous ferons tout pour nous assurer que cet album sera digne d’un dixième album.

Nous écoutons vos derniers mots !

Je peux seulement dire que nous sommes très heureux d’enfin revoir nos fans allemands.

Merci beaucoup à Talia Head pour la traduction!