Interview Kyo Ongaku to hito part.1

Comment était 2013 pour vous?

Kyo: Ah, je ne me souviens pas vraiment, pour être honnête. Beaucoup de choses se sont passées…j’ai été hospitalisé, il y a eu beaucoup de problèmes… je ne regarde vraiment pas vers le passé.

Je sais ça, mais encore?

Kyo: Je n’aime pas penser au moi actuel lorsque je regarde en arrière. A ce moment, j’avais mes propres pensées. Donc ma réponse honnête à ce genre de question est que je ne me souviens pas. Eh bien…je ne faisais pas de mon mieux (rire).

Toutefois, c’est l’année dernière que vous avez commencé vos nouvelles activités.

Kyo: Je voulais continuer ces choses, pas seulement faire partie de Dir en grey. Bien sûr nous ferons des lives, nous allons également enregistrer des nouvelles chansons, mais ça ne pouvait pas devenir une seule chose. C’est pourquoi…je n’ai pas l’impression que 2013 a été une année particulière. Seulement, il semble que je n’avais absolument pas de temps au cours de cette année. Et il semble que ça va continuer comme ça. J’ai cette impression.

Donc, vous dites que vous pouvez faire les choses que vous vouliez faire.

Kyo: Eh bien, oui. Mais les choses que je veux faire moi même augmentent sans arrêt.

Depuis le moment où vous avez reprit vos activités après la pause, vous dites tout le temps que vous n’avez pas le temps.

Kyo: C’est vrai. Mais maintenant j’ai encore moins de temps qu’à ce moment là. De plus en plus de choses que je veux faire ne cessent de me harceler. Le moi actuel pense toujours à ce que je veux faire. De plus en plus, les idées de choses à faire jaillissent, je cherche toujours comme « et si je faisais ci? et si je faisais ça? ». Puis quand j’ai une idée, je l’écris.

Pourquoi pensez vous que vous êtes devenu comme ça? D’où est venue cette envie croissante que vous n’aviez pas avant?

Kyo: Vous voulez dire que le « frein » à l’intérieur de moi est sorti? Quand c’est arrivé je suis devenu comme ça.

Quel genre de frein?

Kyo: Jusqu’à présent, j’ai toujours été retenu par Dir en grey. Dans ce groupe j’ai crée le « moi » et j’exprimais ce moi. Au point où je pensais que je ne pouvais pas passer à autre chose. Non, je n’y pensais même pas. Ce moi a évidement poursuivi Dir en grey, mais le frein est sorti, finalement.

Était-ce pendant la pause du groupe?

Kyo: Maintenant, je ne me souviens plus. Le frein est sorti et je n’étais plus moi même…Vous voyez? Donc, ce n’était pas comme si j’étais à l’intérieur de Dir en grey, c’était comme si Dir en grey était à l’intérieur de moi. En d’autres termes, mon point de vue a été inversé.

Donc Dir en grey n’était pas votre tout, c’est devenu une partie de vous.

Kyo: Dès lors, c’est devenu comme « je veux faire ci! Je veux faire ça! ». Quoique je verrais, je penserais toujours à quelque chose. Maintenant je me demande tous les jours comment trouver le temps de faire ces choses. Je pourrais peut être détruire ma condition physique à cause de ça.

Donc vous voulez dire que vous êtes pris au piège par les choses que vous voulez faire?

Kyo: Mais je ne peux pas être aidé. C’est quelque chose que je veux faire personnellement.

Donc vous sentez que vous avez à sacrifier quelque chose pour les choses que vous voulez faire?

Kyo: Oui. Je n’ai pas beaucoup de temps, donc par tous les moyens je dois sacrifier quelque chose. Non seulement ma condition physique, mais aussi je n’ai plus beaucoup de temps pour voir des amis. Avant je les voyais assez souvent, maintenant je n’ai même pas le temps pour ça. Vous rencontrez les gens principalement dans les soirées non? Mais pour le bien des choses que je veux faire, je me lève tôt et je me couche tôt. Comme 23,22 ou 21h. Donc maintenant je ne peux pas rencontrer tout le monde.

Ce n’est pas trop tôt? (rire)

Kyo: Mais je me réveille toujours après deux ou trois heures de sommeil. J’essaye de me rendormir mais je ne peux pas. J’ai essayé beaucoup de choses, mais rien n’a fonctionné, donc à 6 ou 7h je retourne me coucher.

Ça doit être assez dur.

Kyo: Lorsque vous ne pouvez pas dormir mais que vous continuez à essayer de vous rendormir c’est assez fatiguant non? Donc je me lève et je travaille, je peux faire plus attention aux détails (lit: mes yeux deviennent plus vifs). Je suis inquiet à ce sujet.