Top 10 des CD que Dir en grey ramènerait sur une île déserte

 

01. Bauhaus / Press eject and give me the tape

Kyo
 
02. David Sylvian / Secret of the beehive 
Kyo
 
03. The Beetles / 1962-1966
Kaoru
 
04. The Beatles / 1967-1970
Kaoru
 
05. D’erlanger / La vie en rose
Die
 
06. Ziggy / Cool kizz
Die
 
07. Alice And Chain / Dirt
Toshiya
 
08. Radiohead / Ok computer
Toshiya
 
09. Aion / Absolute
Shinya
 
10. Gargoyle / 檄ふれぶみ
Shinya

Velvet Eden

Dada, le chanteur du groupe Velvet Eden vient d’annoncer sur son facebook: « Je vais travailler pendant une longue période avec Dir en grey. Ça débutera la semaine prochaine »
Il est un ami de Shinya est a déjà travaillé pour Dir en grey, notamment en créant ces design et bien d’autres que l’ont retrouve dans les photobook du groupe:

Interview metalsucks Die et Kaoru

Félicitations pour votre nouvel album. C’est une odyssée! J’aime le fait qu’il y ai quelque chose de nouveau musicalement sur ​​chaque album de Dir En Grey; Dum Spiro Spero est par endroits, post-rock et deathcore. Quelle a été l’évolution du son de cet album?

Kaoru: Merci pour les félicitations! Nous n’étions pas particulièrement concentrés sur l’évolution ou des changements par rapport à l’album précédent. Nous avons  vraiment présentés et transmis ce qui était dans nos cœurs, ce que nous voulions dire. Nous n’étions donc pas réellement concerné par l’idée de progression, mais parce que nous essayons de transmettre ce qui était dans nos coeurs, je pense que l’album a pris plus de temps à faire que les précédents.
Au lieu de se concentrer sur la diversité des styles qui ont été dépeints, nous nous sommes concentrés sur un seul élément, l’idée même de la fondation de la musique. La qualité sonore. De là, nous nous sommes divisés et avons essayés d’élargir nos horizons et l’imagerie que nous créons avec la musique. On pourrait sentir que les chansons sont cette fois un peu plus fortes qu’avant. 

Quelque chose qui me passionne dans le nouvel album, c’est la quantité de jeu de guitare. Il y a des riffs plus animés, des parties harmonieuses et des solos sinueux. Décririez-vous Dum Spiro Spero comme un album orienté sur la guitare ?

Die : Quand nous avons crées les chansons, nous avons commencé individuellement, est ensuite nous nous sommes réunis pour les arranger. Nous avons laissés la musique suivre son cours. Nous avons regardé les riffs de guitare et leur liens avec la basse, nous avons ajouté ce qui était nécessaire pour la couleur et l’éclat aux parties de guitare. Ainsi, je pense que la réponse est oui, c’est plus à base de guitare cette fois (rire).

Le deuxième single de l’album, « Lotus », était un single comme « The Final » [à partir de 2005 Withering To Death].Mais le troisième single le plus récent, « different sense » est beaucoup plus complexe. Pensez-vous que le public est désormais ouverts à explorer des chansons de plus en plus compliquées? Êtes-vous préoccupé par la surdose de chose compliquées que peuvent avoir les auditeurs? 

Kaoru: Je vous remercie beaucoup pour avoir identifié l’album de cette façon. Il est compliqué. Il pourrait effectivement être difficile d’entrer dans l’album au premier abord. Si vous écoutez l’album pour la première fois, ça pourrait être difficile. Mais si vous écoutez une deuxième fois et une troisième en permanence, je sens qu’il deviendra facile à écouter. En comparaison avec les albums précédents, nous avons des chansons qui sont plus mélodieuses. Les auditeurs peuvent être en mesure de s »identifier plus étroitement avec les chansons et leurs modifications.
Aussi, il devrait y avoir des identifications différentes et des impressions à chaque fois qu’on l’écoute. Pour les auditeurs, s’ils l’écoutent une fois et voilà, ils peuvent avoir des moments difficiles. Certaines personnes pourraient. Mais nous ne faisons pas des chansons que pour nos fans, nous créons des chansons aussi pour nous défier et ainsi avancer. En tant que professionnels, nous visons continuellement  un niveau supérieur. Nous recherchons de la musique de qualité. 

J’ai une question par rapport au chant. Tous les chants sont fait par Kyo?

Die: Oui

Kaoru: Tous…

Je suis guitariste, mais les vocalisations nombreuses et variées de Dir en grey sont incroyables. Kyo est étonnant! Vous dites vous ‘Wow, nous avons un chanteur génial « ? 

Die: j’estime que nous apportons individuellement nos qualités, caractéristiques et fonctionnalités au groupe. Nous nous respectons et nous rivalisons l’un contre l’autre aussi.

(rire)

Die: L’idée est de grandir ensemble, se développer ensemble et continuer à s’inspirer avec ce que chacun apporte au groupe. La façon dont Kyo traite la mélodie – ou même la façon dont il chante la chanson – est insondable pour moi. c’est quelque chose que je ne pourrais jamais faire. C’est quelque chose que je n’ai peut-être jamais imaginé. Alors quand je pense de cette façon, il ressemble à une guitare ou un effet. Kyo est un instrument. Ça m’inspire. Ça me permet de grandir en tant que guitariste aussi.

Dir En Grey est un groupe basé au Japon qui travaille en contact avec un public non-japonais à travers le monde. Ces fans ont peu de contact immédiat avec la culture japonaise ou la langue, alors ils n’ont peut-être pas de connexion immédiate avec les chansons de Dir En Grey. Y at-il une tentation de faire plus de musique en anglais, ou même déménager à Los Angeles pour quelques années?

Kaoru: On nous demande souvent de créer nos chansons en anglais. Mais nous ne créons pas exactement des chansons juste pour nos fans. Nous considérons que notre musique est une œuvre d’art. Cela dit, il y a certaines expressions qui peuvent être montrées qu’en anglais seulement. Kyo préfère utiliser les sensibilités que la langue japonaise offre. Il y a des expressions et des nuances qui ne peuvent être transmises qu’en japonais, il les valorise. À long terme, si il y a une idée qui est mieux exprimée en anglais, alors il y aura plus d’anglais dans les chansons de Dir En Grey. La langue fait partie de cette œuvre d’art.
Et nous n’avons pas l’intention d’aller aux États-Unis Ce n’est pas que nous ne sommes pas intéressés – c’est une idée – mais nous n’avons pas l’intention délibérée de changer de direction pour réussir aux Etats-Unis. S’il y a une opportunité, nous pourrions. Mais en grandissant, j’ai écouté des groupes américains. Ils chantaient tous en anglais et je n’avais aucune idée de ce qu’ils disaient. 

(rire)

Kaoru: Mais je me souviens encore de l’excitation que j’ai éprouvé. Je sais comme un auditeur que nos fans peuvent se connecter à notre musique de la même manière – même avec la barrière linguistique.

C’est génial que Dir En Grey peut faire des tournées  aux États-Unis et au Royaume-Uni, et le temps est révolu où les fans ne pouvaient pas obtenir les enregistrements de Dir En Grey en Amérique. C’est génial. Mais, pour moi, le groupe est toujours grossièrement sous-estimée. Avec un nom de groupe comme Dir En Grey, et un titre latin pour l’album, c’est dur pour vous d’atteindre plus de gens?

Die: Hmm. Je ne m’inquiète pas vraiment de la façon dont la musique est perçue ou comment elle est identifiée. C’est vraiment à l’auditeur. En tant que créateurs, nous ne savons pas vraiment comment c’est reçu ou ce que les gens en pensent .Si nous devions commencer à écrire des chansons pour qu’ils se sentent concernés, alors je pense que ce que nous créons pourrait finir par être quelque chose de très fragile. Ça s’éloignera de ce que nous voulions faire, et de la passion que nous avons eu depuis le début. Cela dit, nous continuons à rester ferme sur ce que nous considérons comme un défi ou une source d’inspiration. Au lieu de s’inquiéter. 

En parlant de tournées, ce sont toutes les dates fixées pour les Etats-Unis?

Kaoru: Ça commence en fin Novembre jusqu’à la fin de l’année, nous commençons en Amérique du Sud et nous venons vers les Etats-Unis, nous serons là.