Twitter Dir en grey

« Aujourd’hui c’est le deuxième concert de la tournée à Kyoto au KBS Hall! Le premier jour a été hyper chaud, aujourd’hui faisons un live encore plus chaud! Aujourd’hui c’est a knot et online only et c’est sold out! »

Manager Fujieda qui aime la viande

Interview Die Okmusic

-Aujourd’hui c’est le premier jour des répétitions.

Die: Oui. C’est la première fois que nous allons jouer « The world of mercy » ensemble. On l’a jouée qu’une fois ensemble pendant l’enregistrement. N’est-ce pas génial? (rire). [Ou horrible, je sais pas XD].

-C’est la première fois que les membres font face à l’apparence réelle de cette chanson. Le single sort un an après l’album « The insulated world », il y a eu la tournée de l’album au printemps, puis une petite pause, serait-ce le commencement d’une nouvelle phase avec ce single?

Die: On ne l’a pas vraiment vu comme ça. Nous avions commencé la composition de chansons en début d’année, mais ce n’est que récemment que nous avons décidé de travailler sur cette chanson là.

-Vous composez depuis le début de l’année, serait-ce en prévision du prochain album?

Die: Il y a d’abord les singles avant l’album. On sort des chansons sans avoir décidé ce qu’on voulait faire. A partir de là, la direction sera naturellement déterminée par la façon dont ça avance.

-Qui a composé la chanson?

Die: D’abord c’était une composition de Kaoru et une chanson de Shinya, nous avons fait la pré production et l’idée de faire d’une longue chanson un single est ressortie et nous nous sommes concentré sur ça. Ces deux chansons se ressemblaient, nous les avons assemblées et en avons fait une longue.

-Qui a eu l’idée de faire une longue chanson?

Die: C’est Kyo. Dans notre dernier album il n’y avait pas de longue chanson…. Zetsuentai dure 7 minutes à peu près. Et les deux derniers singles étaient des chansons assez courtes.

-Mais il a fallu luter pour la faire en format single.

Die: C’est la définition d’un single. Comme il y a eu des chansons de différents styles qui ont été sorties en single, un autre style de plus ne pose pas de problème (rire). En fait, si on avait sorti de nouveau le même genre de chanson courte, les singles de Dir en grey auraient été déterminés comme tel, alors que c’est différent. Et donc nous avons pensé « nous n’avons pas de long single ». Mais, 10 minutes, il n’y a pas de juste milieu (rire).

-En partant d’une chanson de 10 minutes, ça a l’air difficile d’écrire les phrases, car la base est trop large.

Die: C’est tout à fait ça! Sur 10 minutes, pour être honnête je ne l’ai pas beaucoup écoutée pendant la phase d’arrangement. Je travaillais dessus par petites sections. C’est devenu impossible de juger en écoutant pendant 10 minutes.

-L’impression que j’ai eu en écoutant est qu’il y a une réelle sensation. On peut vraiment sentir notre respiration.

Die: Oui oui. C’est ce que je pense, c’est le chant. Nous avons pensé à la composition avec le chant, c’est peut être pour ça.

-Elle est longue et développée, mais c’est une chanson plus centrée sur le chant que sur la musique.

Die: Oui. Elle commence d’un coup avec du chant, et les instruments commencent un peu plus tard. Mais elle n’est pas si complexe. Je pense que l’arrangement a été fait correctement. Dans la chanson… eh bien, je ne dis pas qu’elle est simple, mais la question était de savoir comment bien l’organiser. Ça a été très compliqué d’en faire 10 minutes.

-En parlant de développement, les sections ne se répètent pas, on n’a pas l’impression de se perdre dans un labyrinthe, les sons ont été superposés d’une manière très claire, de sorte qu’on peut parfaitement entendre chacun des instruments.

Die: Il n’y a pas de répétitions, alors les notes… il y en a beaucoup à jouer. [pauvre chou]. Nous étions très concentrés sur le fait qu’on puisse l’écouter clairement. Les lignes instrumentales… la voix a été calculée très minutieusement. Ça faisait longtemps qu’on n’avait plus crée de cette façon. « The insulated world » et « Arche » étaient plus simples. En fait ça pourrait se rapprocher des compositions de « Dum spiro spero ».

C’est une belle construction.

Die: Exactement. Mais je ne sais pas encore si ce sera lié à la suite (des compo).

S’il y a un prochain single, on ne peut pas deviner.

Die: J’ai l’impression d’avoir sorti 3 singles (rire). Est-ce que ça ira de sortir un album la prochaine fois? Ça sera compliqué de sortir des singles ensuite, il faudra laisser un peu de temps. Si c’est une chanson de 3 minutes on dira « 3 minutes!? » et si c’est une chanson plus longue on dira « alors faites un album! » (rire).

-Après avoir complété « The world of mercy » avez vous une nouvelle direction à l’esprit?

Die: Plutôt qu’un album, ce que je recherche c’est simplement les parties groove du groupe pendant les tournées, les lives. J’ai l’impression que le groupe cherche quelque chose qui n’est pas lié à des chansons existantes, quelque chose de plus dynamique. Au lieu de suivre le métronome, si on accélère, tout le monde accélère, ou on ralenti, ça serait pas génial? (rire). [Kyo qui ne suit jamais le rythme approuve]. Si on suit le métronome ça devient ennuyeux. Je l’ai beaucoup ressenti l’année dernière pendant la tournée européenne, en Grande Bretagne. Le MAC s’est cassé et il n’y avait plus de synchronisation. Nous avons rapidement choisi des chansons qui n’étaient pas prévu dans la setlist et que nous n’avions pas jouées à la tournée précédente au Japon. Nous ne les avions pas répétées et n’avions pas préparé le matériel mais nous devions le faire. C’était des chansons que nous avions décidé sur place donc c’était très gênant (rire). Mais ça m’a rappelé les débuts du groupe. C’était pas super, on accélérait ensemble, on ralentissait. Pour cette raison, quand on regarde un live c’est à chaque fois une impression différente, du point de vue des fans je pense que ça vaut la peine de les regarder à chaque fois. C’est pourquoi j’ai fermement l’intention de faire « le son de Dir en grey », « le son qu’on peut exprimer qu’à 5 » sans utiliser le métronome. Peut-être que tous les membres y pensaient au fond d’eux. [Ou alors tu es le seul à vouloir créer le chaos].

-Il y avait déjà eu le même genre de problème à un festival à l’étranger.

Die: Oui. On réalise pas mal de choses quand on fait les tournées à l’étranger. Donc ça fait peur (rire).

-L’arrangement change aussi pendant les lives, j’ai hâte de voir quelle forme aura « The world of mery ».

Die: Nous aussi. Si on ne joue pas ensemble on ne connait pas le tempo.

-La version acoustique de « Dozing green » qui fait partie du single est simple dans sa composition et son arrangement.

Die: Même si elle arrive après la longue, c’est toujours étouffant (rire). C’est juste aux deux extrêmes. Acoustique et simple. Je n’ai pas changé la gamme originale mais j’ai un peu modifié les accords. C’est comme si vous mettiez les données de la chanson originale dans votre PC et que vous ajoutiez vos accords préférés.

Pourquoi avoir choisi cette chanson parmi les nombreuses anciennes chansons?

Die: Il y a déjà beaucoup d’anciennes chansons qu’on peut jouer en acoustique. Si on choisi une chanson qui semble pouvoir changer d’atmosphère en changeant l’accord, c’est parfait. Nous l’avons jouée lors d’une tournée récente donc je n’ai pas l’impression que c’est une ancienne chanson, et puis c’est une chanson populaire à l’étranger.

Tout le monde joue seul dans une pièce, on dirait que ça a été enregistré en one shot.

Die: Non, nous avons tous enregistré séparément (rire). Donc si on la joue en live, on doit la répéter. J’aimerais que ce soit une habitude. « Jouons un peu ensemble ». Si j’ai une guitare, un shield et un ampli je peux jouer tout de suite. On pourrait me dire que c’est à l’ancienne, mais si on n’a pas constamment un ordinateur on ne peut rien faire…

On trouve du nouveau dans l’ancien, c’est certain.

Die: Je fais moins sonner l’ampli sur scène. [trop technique, j’ai pas compris] Comme tout le son que j’ai dans les oreilles est aussi bien que le CD c’est peu probable que je ressente le volume élevé de l’enceinte. Mais je suis bien aussi avec la pression acoustique de ma guitare [je ne sais pas si ça veut dire quelque chose XD].

Il y a aussi la version live de « Grief » dans le single.

Die: Il y a le feeling du groupe. C’est une ancienne chanson, on l’a beaucoup jouée en live donc je la connais très bien.

Certainement. Et pour la suite il y aura une tournée japonaise de septembre à novembre et ensuite une tournée à l’étranger.

Die: Ça se terminera en février prochain. En étant si long ça ne sera pas simple et je pense qu’il y aura différentes difficultés pour le groupe donc surmonter tout ça stimulera l’esprit des membres et nous espérons que ça se reflétera dans nos prochains sons.

C’est peut être un peu tôt mais, quelque chose à t-il été prévu dans vos activités en 2020?

Die: Nous avons déjà prévu pas mal de choses, attendez avec impatience.

http://okmusic.jp

Setlist Kyoto KBS Hall 15.09

Zetsuentai
Ningen wo kaburu
Downfall
Rubbish heap
Devote my life
Merciless cult
Aka
Keigaku no yoku
Celebrate empty howls
Keibetsu to hajimari
Values of madness
Ranunculus
The world of mercy

Encore:
Gaika chinmoku ga nemuru koro
Followers
The deeper vileness
Utafumi
Schwein no isu (Oh mon dieu)

The world of mercy est « trop déprimante ».
Kyo a les cheveux noirs et est rasé sur les côtés. Il ne portait pas de maquillage et il avait un top noir. Toshiya top noir également. Kaoru porte le costume de la photo officielle,

Twitter Dir en grey

« C’est finalement arrivé! Le premier jour de la tournée This way to self destruction à Kyoto au KBS Hall! La tournée japonaise de 21 dates commence maintenant! Quel genre de tournée ce sera? Le concert a knot only est sold out pour aujourd’hui. Amusons-nous! »

Manager Fujieda